AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vous pouvez dès à présent venir nous laisser vos impressions sur cette première version !
La roulette russe ne va pas tarder à être lancée ! Si tu veux en faire partie, c'est par ici ! Bon chance *taken voice*
On m'a dit qu'il y avait un nouveau ! Il parait que c'est : Joanna Rosenhart... N'hésite pas à le mporner pour des liens ou plus si affinités

Partagez | 
 

 Let's start this from the happy ending Ҩ Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

employée
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://coralbayresort.forumactif.org/t126-jill-does-it-ever-drive-you-crazy-just-how-fast-the-night-changes http://coralbayresort.forumactif.org/t76-i-m-like-a-rubberband-u

J'SUIS SEXY COMME : Meaghan Rath
JE DOIS MA JOLIE BOUILLE À : Bazzart
ET MOI C'EST : Laeti (Cupcake_)
DISCUSSIONS ENTAMÉES : 39
COQUILLAGES : 51
JE SUIS LÀ DEPUIS LE : 25/02/2015
ÂGE : 30
PHOTO SOUVENIR :

& BLABLABLA & BLABLABLA :
Ҩ Sam & ?







MessageSujet: Let's start this from the happy ending Ҩ Sam   Mer 4 Mar - 19:11


Sam & Jill





Let's start this from the happy ending ▬




Lundi, nouvelle semaine, une énième routine au boulot. Je vous entends déjà, je ne me plains pas de mon boulot, au contraire je l’adore et je n’ai pas pour habitude de me plaindre mais ce matin j’étais naze. Aussi crevée qu’un pneu de vélo s’étant pris un clou. Ma grand-mère a dû être emmenée aux urgences durant la nuit de dimanche, ou plutôt très tôt ce lundi. Quatre heures du matin, les ambulanciers ont amenés ma grand-mère alors que je dormais paisiblement, elle n’avait pas osé me réveiller, mais les urgentistes eux n’ont pas hésité. Tout ça pour une fausse alerte. Enfin, ils ont bien fait de me tirer de mon sommeil pour qu’en deux temps, trois mouvements je débarque à l’hôpital. J’avais beau savoir que Granny était souffrante, je la voyais toujours comme une superwoman, elle se bat contre une maladie gagnant du terrain mais elle garde le sourire. Essoufflée à mon arrivée, les médecins m’ont regardés comme si j’étais une extra-terrestre avant de bien vouloir m’indiquer où se trouvait ma grand-mère. L’urgentiste s’étant occupé d’elle, m’a bien rassuré en m’expliquant qu’elle avait eu un léger malaise mais qu’elle avait tout de même bien fait d’appeler les urgences. Ils nous ont laissé partir aux alentours de cinq heures du matin, et j’ai pu ramener ma grand-mère chez elle. Voyant l’heure, et l’envie de dormir m’étant passé, je décidais de prendre un petit déjeuner plus tôt que d’habitude en sa compagnie. Je ne la voyais pas souvent dû à mes horaires de travail que j’avais choisi, mais ça me permettait de l’aider financièrement, même si elle refusait à chaque fois que je subvienne à certains frais médicaux. Passer du temps avec elle comme je l’ai fait ce matin-là, cela me faisait du bien. Ça allait égayer ma journée ! Elle a toujours le don de vous raconter ce genre d’histoire qui sort d’on ne sait où et qui pourtant vous paraisse tellement réelle.  Je m’occupais de la vaisselle tandis qu’elle remettait de l’ordre dans la cuisine.

Lorsqu’il fût l’heure pour moi de me préparer à prendre mon service au bar, je filais rejoindre la maison que j’occupais non loin du Coral Bay Resort. J’espérais que je n’avais réveillé personne en partant à vive à l’heure ce matin. La porte se coinça lorsque je tentais d’ouvrir. C’était le problème de cette vieille maison, la porte se calait systématiquement quand on n’avait pas la manière de l’ouvrir. Au moins, on était sûr que les voleurs – si un jour il y en avait – fileraient s’ils n’arrivaient pas à ouvrir cette fichue porte. Lorsque je parvins à entrer il faisait calme, beaucoup trop calme. Il n’y avait évidemment personne à la maison. Sam, Nate et Elliot devait déjà être à l’hôtel pour prendre leur service et Jules devait se trouver à l’hôpital. Je soupirais à l’idée d’être toute seule et de ne parler à personne d’autres avant de filer à l’hôtel. Ni une, ni deux, je filais sous la douche et me prépara en vitesse avant de filer rejoindre mes collègues. J’étais fatiguée avant d’arriver derrière le bar en voyant déjà les clients pressés. Le bar n’ouvrait qu’à dix heures, et j’étais déjà dix minutes à l’avance sur mon temps. Il était à peine dix heures du matin, et déjà les clients affluaient au bar, entre les résidents habitués, les vacanciers ayant pris un séjour all-inclusive, j’eus à peine le temps regarder l’heure de ma montre pour prendre ma première pause de la journée. J’avais une heure devant moi pour manger et retourner à mon poste. N’ayant pas plus faim que ça, je me décidais de retrouver l’un de mes colocataires pour leur demander si je n’avais pas trop été bruyante ce matin. Je vis Sam au loin et m’approcha doucement. A mi-chemin, je croisais deux clients de l’hôtel les yeux rivés sur ma colocataire, je m’approchais et entendis leur conversation. Ils parlaient effectivement de ma petite sœur de cœur. Je ralentis le pas, sans trop le ralentir pour que cela ne paraisse pas suspect. Que voulaient-ils dire ? Pourquoi Sam les intéressait tant que ça ? Et est-ce qu’elle les connaissait seulement ? Je m’inquiétais sur ce que je venais d’entendre et précipita le pas pour me retrouver près de Sam. Je l’enlaçais pour lui dire bonjour.

Jill Sam ! Ça me fait plaisir de tomber sur toi ! ❞ dis-je en souriant

Je la tirait par le bras pour l'amener vers le sous-sol où j'étais sûre qu'on pourrait discuter tranquillement et sans être dérangées.

Jill Tu vas bien ? Dis-moi, je n’ai réveillé personne ce matin en partant par hasard ? ❞ dis-je en faisant la moue.




_________________

❝ BECAUSE WE CAN ❞

I don't wanna be another wave in the ocean, I am a rock, not just another grain
of sand, Iwanna be the one you run to when you need a shoulder,
I ain't a soldier but I'm here to take a stand because we can ● Bon Jovi
Revenir en haut Aller en bas
 

Let's start this from the happy ending Ҩ Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Usines à chiots, où le happy ending d'Havane
» Montre Breitling volée: happy ending
» Happy birthday Benoît!!
» Happy city
» [Lampadaire] Happy Lamp par Vaugh Shannon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coral Bay Resort :: Le Coral Bay Resort :: Le bâtiment principal :: Le sous-sol-